Pour la liberté de choisir son avenir professionnel
Pour la liberté de choisir son avenir professionnel…Formatic Centre est là !

Depuis le début de l’année 2019, le milieu de la formation professionnelle se réforme à travers la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». Nous avons déjà eu l’occasion de vous en parler dans quelques articles. En effet, nous rentrons dans une phase très opérationnelle du dossier pour les utilisateurs et notamment sur le volet du CPF (Compte personnel de formation). Nous avons donc choisi pendant quelques mois de partager un maximum d’infos avec vous. Vous pourrez ainsi profiter au mieux des opportunités qui vont se présenter.

Un rapide retour sur la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel »

Sur son volet formation professionnelle, cette loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » poursuit deux grands objectifs.

  • Donner de nouveaux droits aux personnes : permettre à chacun de choisir son avenir professionnel tout au long de sa carrière et faciliter l’accès à la formation.
  • Renforcer l’investissement des entreprises dans les compétences de leurs salariés par des simplifications réglementaires, par le développement du dialogue social et par l’adaptation des outils d’insertion, notamment l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés.

La formation professionnelle permet à chaque personne, indépendamment de son statut, d’acquérir et d’actualiser ses connaissances et ses compétences. C’est aussi l’occasion d’accroître son niveau de qualification et de favoriser son évolution professionnelle.

Un premier semestre pour mettre en place une nouvelle gouvernance

En pratique, pour les entreprises, la réforme va se traduire par une période de transition qui va durer jusqu’à 2021. Ainsi, les nouveaux circuits financiers, les nouveaux organismes, les nouvelles compétences se mettent en place progressivement.

  • France Compétences remplace la galaxie d’organismes qui composait auparavant la gouvernance du système : FPSPP, Copanef, Cnefop et CNCP.
  • Les Opco ont pris la suite des Opca, depuis le 1er avril 2019.
  • Les CPIR (commissions paritaires interprofessionnelles régionales) succéderont aux Fongecif à partir de 2020.
  • L’Urssaf centralisera la collecte des contributions, à la place des Opca et Octa.

Le CPF au cœur de la réflexion

Mis en œuvre en 2015, le CPF est un droit bénéficiant à tous les salariés ou les demandeurs d’emploi tout au long de leur carrière professionnelle. Il est venu remplacer le DIF. A ce jour, on en compte 33 millions qui sont alimentés. Un peu plus de 2 millions ont été utilisés par leurs titulaires. Estimant la montée en charge du dispositif insuffisante, le gouvernement a opté pour plusieurs changements majeurs

  • La transformation des heures CPF en euros
  • La possibilité de prolonger ses anciens droits acquis au nom du DIF
  • Le lancement d’une application en novembre 2019

Quel que soit votre statut, demandeur d’emploi, salarié, employeur, vous devez absolument maîtriser ces évolutions. Ainsi, vous pourrez profiter au mieux des opportunités qu’elles proposent. C’est pourquoi, nous allons revenir régulièrement dessus dans les semaines qui viennent. Dès jeudi nous vous proposerons un zoom sur les 3 changements majeurs ci dessus.

Bien sûr, l’ensemble de l’équipe est à votre disposition pour vous accompagner tout au long de cette réforme

Écrire un commentaire
Please enter comment.
Please enter your name.
Please enter your email address.
Please enter a valid email address.