Dif, CPF, compte de formation...A vous de jouer
DIF, CPF, compte formation… à vous de jouer !!!

DIF, CPF, compte formation… La semaine dernière, j’évoquais avec vous la réforme de la formation professionnelle « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel ». J’expliquais notamment que le gouvernement avait opté pour plusieurs changements majeurs.

  • La transformation des heures CPF en euros
  • La possibilité de prolonger ses anciens droits acquis au nom du DIF
  • Le lancement d’une application en novembre

Il y a de belles opportunités pour la formation professionnelle. Salariés demandeurs d’emplois, responsable formation, dirigeants, nous devons tous être bien informés pour faire les bons choix. Je reviens donc vers vous pour éclaircir 2 ou 3 points.

La transformation des heures CPF en euros dès maintenant

Les actifs peuvent alors conserver leurs droits à la formation cumulés depuis 2004. Les heures cumulées seront transformées en euros, sur la base de 15 euros de l’heure. Les actifs pourront ensuite utiliser cette somme d’argent, à n’importe quel moment et sans limite dans le temps.

Dès 2020, le système créditera de 500 euros votre CPF (ou 800 pour les actifs peu qualifiés ou reconnus travailleurs handicapés). Tous les actifs bénéficieront alors des mêmes droits, que ceux-ci travaillent à mi-temps ou en temps complet.

Toutefois, le CPF sera plafonné à 5 000 euros (8 000 pour les travailleurs peu qualifiés ou reconnus handicapés). En d’autres termes, si au bout de 10 ans, la somme allouée aux formations n’a pas été utilisée, le CPF cessera d’être alimenté.

La possibilité de prolonger ses anciens droits acquis au nom du DIF

Toutes les heures acquises précédemment ont donc été converties à raison de 15 euros l’heure. A ceci près qu’une partie du stock qui n’avait pas été utilisée par leurs titulaires – les heures issues du DIF, l’ancêtre né en 2004 du CPF –  devaient disparaître au 1er janvier 2021 . Sans que personne, ou presque, ne le sache. Le ministère avait deux options. La première : conserver la date limite, au risque de mécontenter tous ceux dont le CPF serait amputé du jour au lendemain. Pour celui qui n’y avait jamais fait appel, cela représente 1.800 euros (120 heures, plafond du DIF multiplié par 15 euros).

Autre option, faire sauter l’échéance, quitte à reporter dans le temps un volant de droits potentiellement très important. Le DIF n’ayant pas fait l’objet d’un suivi centralisé, il est impossible de savoir exactement combien. Faute de mieux, on ne peut que faire des estimations qui ne sont pas démenties. Si 2 millions de personnes disposent encore de 20 heures de DIF chacune, cela représente 600 millions d’euros. Pour 5 millions et 30 heures, la facture grimpe à 2,25 milliards…

La loi du 5 septembre avait retenu la première option. De peur de faire sauter la banque ? Depuis, plusieurs DRH et certains syndicats sont revenus à la charge. L’ordonnance qui a été présentée le 21 août conserve la date du 31 décembre 2020 comme date butoir pour saisir son reliquat d’heures de DIF (avec contrôle de preuve par la CDC à la clef). Mais une fois la conversion faite, les euros correspondants pourront être utilisés sans limite de durée.

IL EST DONC ESSENTIEL POUR CHACUN DE NOUS DE BIEN METTRE « MON COMPTE FORMATION » A JOUR AVANT LA DATE BUTOIR

Le lancement d’une application en novembre

Dès novembre 2019, vous pourrez consulter un nouveau site internet dédié. Plus clair, il aura pour but de guider les personnes dans la recherche de leurs formations. De plus, le gouvernement lance, dans le même temps,une application disponible sur iOS et Android .

Ces deux outils permettront de choisir parmi les 3 000 formations déjà proposées sur le site et de connaître le montant disponible sur leur CPF. De plus, il sera possible de réaliser toutes les démarches via l’application : du choix de la formation, au paiement de celle-ci, directement en ligne. De même, si le montant disponible n’est pas suffisant, la personne pourra compléter la somme avec sa carte bleue.

Les ambitions du gouvernement sont grandes. En effet, l’application se voit devenir une véritable plateforme numérique de formations, avec la possibilité pour chacun de donner une note à la formation suivie. Cela pourra ainsi donner des informations précieuses pour les futurs participants et pour les organismes organisateurs.

Bien sûr, l’ensemble de l’équipe est à votre disposition pour vous accompagner tout au long de cette réforme

Écrire un commentaire
Please enter comment.
Please enter your name.
Please enter your email address.
Please enter a valid email address.